Concours des jardins de Chaumont sur Loire

Publié le par gaetan-m

La proposition "bibliothèque du souvenir" a été retenu dans les projets finaliste du concours des jardins de Chaumont parmi les 350 projets. A suivre...

 

Oreline à quitté la route balisée, happée par des éclats de lumière cristallines. Peu à peu elle s’enfonce, elle avance un pas devant l’autre entre les fougères. Les parfums frais et délicieux de la rosé des sous bois l’apaisent. Les reflets de lumière sont plus intenses et plus nombreux.  Le silence règne. Puis un son résonne, le chemin de bois craque sous le poids de son corps.  Ces yeux se lèvent au ciel, Oreline a trouvé l’objet lumineux aperçu depuis le sentier, ce sont des mas de métal couronné de flacons de verre. Ces bulles semblent renfermer des objets rares et précieux, infiniment petit. Oreline s’interroge sur ce contenu étrange. Puis elle s’aperçoit que des noms de plantes sont inscrits sur les mas de métal. Oreline se concentre, prend le temps de découvrir chaque mot, certains sont doux, d’autres tordus mais tous lui semblent tout droit sortis d’un conte, d’un autre temps. sauf un «Linnée boréale». Elle se souvient qu’autrefois son grand-père lui parlait souvent d’une plante qui poussait, quand il était petit, le long du chemin qui menait à la maison. La jeune fille vient de comprendre qu’elle se trouve dans un lieu unique, au cœur d’une bibliothèque vivante dans laquelle se trouve une collection de graines de plantes disparus. Cet endroit magique est un lieu de mémoire de l’histoire du monde végétal, il est la résultante de la destruction massive de la nature engendrée par l’homme. Après un long moment de découverte, Oreline quitte ce lieu unique pour retrouver la route et reprendre la direction de la ville. Cette image restera gravée dans sa mémoire. Elle viendra enrichir les histoires et légendes racontées le soir aux enfants pour qu’ils s’endorment.

 

image

 

coupe

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article